Chikiriya and the neighboring float "Takayama"

Chikiriya et le char avoisinant "Takayama"

Dans les rues animées de Koromonotana-cho, à Kyoto, quartier d'origine de la famille Chikiriya, il y avait le char "Takayama".

Le Gion Matsuri, qui a lieu chaque année à Kyoto, a été annulé pendant la guerre de Ōnin (1467-77). Pourtant, avant le déclenchement de la guerre, le char Takayama roulait dans les rues de Kyoto, enregistré sous le nom de "Takatsukaiyama". Le char Takayama vénérait trois shintai (poupées sacrées), le "Takatsukai" (fauconnier), le "Inutsukai" (maître-chien) et le "Taruoi" (personne chargée de la nourriture).

Deux types de chars roulent dans les rues de Kyoto pendant le Gion Matsuri : les chars "Yama" (montagnes) et "Hoko" (lances). D'une part, les Hoko sont des chars géants sur roues avec des ornements en métal et dominés par un grand mât central en bois ou shingi. D'autre part, les chars Yama, moins opulents que les Hoko et dominés par un pin, sont connus sous le nom de "musée ambulant" en raison de leur décoration élaborée mettant en scène des poupées de personnages historiques japonais. Indépendamment de ces différences, les chars Yama et Hoko ont le même style et peuvent être facilement confondus l'un avec l'autre.

Lorsque les Yama et Hoko sont appelés "hikiyama" (chars de festival), le char Takayama est appelé "kujitorazu", un Yamaboko amélioré avec une position fixe. Le Gion Matsuri se déroule pendant tout le mois de juillet, avec deux dates principales, le 17 et le 24 juillet. Naginata Hoko, le char le plus connu du pays, qui est toujours en tête du défilé, ouvre le Yamaboko Junkō du Saki Matsuri (première procession de chars) le 17 juillet, tandis que le char Takayama défile habituellement le 24 juillet lors du Yamaboko Junkō du Ato Matsuri (deuxième procession de chars). Pourtant, on dit que le char Takayama partageait autrefois la tête avec le char Naginata Hoko.

La plate-forme principale du char Takayama présente les figures des trois divinités ou shintais. Le "Takatsukai" (fauconnier) tient un faucon, le "Inutsukai" (maître-chien) dirige un chien, et le "Taruoi" (responsable de la nourriture) porte sur son dos un tonneau et tient dans ses mains un gâteau de riz enveloppé dans des feuilles de bambou.

En 1826, le char de Takayama a été fortement endommagé par une tempête lors du défilé du festival et n'a pas pu être inclus dans le défilé du Gion Matsuri des années suivantes. Pire encore, la plus grande partie du char a été détruite dans un incendie en 1864 lors de la rébellion de la porte d'Hamaguri ou incident de Kinmon (incident de la porte interdite), une rébellion contre le shogunat Tokugawa. Seules les têtes et les mains des trois shintais (poupées sacrées) furent sauvées du feu.

Les objets de culte restants ont été décorés et conservés dans un lieu de rencontre (kaisho) à Koromonotana-cho et sont exposés depuis lors pendant le Gion Matsuri. L'exposition des trois poupées sacrées, appelée "Imatsuri", est également connue sous le nom de "Taruoi-yama", en raison du personnage central portant sur son dos un tonneau. "Taruoi-yama" peut aussi se prononcer "Taroyama".

Les treize ornements du char Takayama (les trois têtes des shintais et leurs boîtes de rangement, les trois paires de mains et leurs boîtes de rangement, et les quatre gongs brûlés) ont été désignés comme biens culturels populaires tangibles de Kyoto par l'Agence des affaires culturelles.

 

Pendant près de 50 ans, les deux grands défilés du Gion Matsuri ont été réunis en un seul. Mais le festival a retrouvé sa gloire d'antan en 2014 lorsque l'Ato Matsuri du 24 juillet a été relancé.

Avec la renaissance de l'Ato Matsuri en 2014, le groupe de musiciens devant jouer dans les orchestres qui accompagnent le char de Takayama a été reformé et en 2015, l'Association de préservation de Takayama a été fondée. Chikiriya a rejoint et pris une part active à cette initiative locale qui vise à restaurer et reconstruire le char Takayama.

Il est maintenant prévu que le char Takayama défile lors de l'édition 2022 du Gion Matsuri, une première en 196 ans.

 

Page d'accueil officielle de l'Association de préservation de Takayama (en japonais uniquement)
http://www.takayama.or.jp/

 

Page d'accueil du Centre d'information de Kyoto (en japonais uniquement)
13 pièces d'ornements de Takayama (biens culturels populaires tangibles de Kyoto)
https://www.city.kyoto.lg.jp/bunshi/page/0000039313.html

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.